fbpx

Comment éviter le surentraînement ?

Qu’est-ce que le surentraînement ?

Avez-vous déjà entendu parler du surentraînement ? En connaissez-vous les risques ?

C’est un phénomène qui concerne aussi bien les athlètes de haut niveau que les sportifs du dimanche. Il se produit lorsque la durée, la répétition et l’intensité des entraînements est trop importante et que les muscles trop sollicités ne peuvent plus reproduire les efforts. Il intervient surtout lorsque les phases de récupération ne sont pas suffisantes pour permettre à notre corps de reconstituer ses réserves en énergie.

Les causes

Plusieurs causes peuvent se combiner.

– Une charge d’entraînement excessive ou une augmentation trop rapide du type d’entraînement (charge et intensité) ;

– Peu de diversité dans le contenu des entrainements ;

– Une récupération insuffisante, ce qui empêche les muscles et les articulations de refaire le plein d’énergie et de se régénérer ;

– des erreurs nutritionnelles : une mauvaise alimentation qui ne permet pas de reconstituer correctement ses stocks de glycogène  ;

– Le trop plein de stress (de la vie courante), qui ne permet pas au corps de récupérer correctement.

Les symptômes.

À côté de la baisse de performance et d’une plus grande fatigue, les symptômes du surentraînement varient suivant chaque sportif et selon la discipline pratiquée. Les principaux symptômes sont :

– Une fatigue extrême

– Une baisse de la performance

– Des douleurs musculaires ou articulaires et des blessures à répétition

– Des troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, réveils nocturnes, hypersomnie)

– Des troubles de l’appétit (carences, déshydratation, manque d’apport énergétique)

– Un changement d’humeur : irritabilité, agressivité

– Un manque de motivation pendant les séances : baisse de concentration, lassitude. 

Comment l’éviter ?

Pour prévenir le surentraînement, le sportif doit surtout écouter son corps et être attentif aux signes annonciateurs énoncés ci-dessus.

Soyez aussi conscients qu’avec le temps, vos capacités vont évoluer, dans un sens comme dans l’autre. Faites-vous accompagner par un entraîneur et un médecin sportif, pour :

– connaître vos capacités et vous fixer des objectifs personnalisés à un instant T ou un programme ;

– maîtriser les charges d’entraînement prenant en compte les volumes et les intensités d’entraînement ;

– optimiser sa récupération : en se créant une routine adaptée, comme réaliser un auto massage après l’effort avec l’huile universelle Elemat ;

– avoir une excellente hydratation et une alimentation équilibrée.

Pour éviter le surentrainement, écoutez toujours votre corps. Il vous parle. Mais il faut savoir l’écouter correctement. Votre cerveau est faignant et vous enverra un message de découragement. C’est normal ! Mais soyez davantage à l’écoute de vos articulations, et muscles, c’est eux qui vous donneront les bons signaux.

Justine & Mat

Suivez nous sur Instagram et Facebook.